Lifting du visage 2018-01-06T12:32:20+00:00

Lifting et Lipofilling Du Visage

Tarifs

Le mini-lift du visage coûte 1600 euros

Le lifting cervico-facial coûte 1900 euros

Le lifting complet (cervico-facial + blépharoplastie 4 paupières) coûte 2950 euros

Le lipofilling du visage coûte 1600 euros

Obtenir Un Devis Gratuit

Le lifting cervico-facial:

C’est le lifting le plus fréquemment réalisé; c’est la correction chirurgicale du vieillissement au niveau du cou ainsi qu’au niveau du visage depuis la région des tempes jusqu’à la région des bajoues.

L’opération a pour objectif de traiter l’affaissement et le relâchement de la peau et des muscles du visage (tempes et sourcils, joues, bajoues, ovale du visage) et du cou mais également l’insuffisance ou l’excès de tissu graisseux.
L’objectif n’est pas de changer la forme ni l’aspect du visage mais permet à l’opéré(e) de retrouver l’aspect qui était le sien quelques années auparavant.

Les muscles sont remis en tension, de manière à corriger leur relâchement. La peau est ensuite redrapée à la demande sur les nouveaux galbes. Cette double action permet d’obtenir un résultat naturel (car la peau n’est pas trop tirée), durable (car le plan musculaire est solide), des suites opératoires en général assez simples (la peau « marque » moins parce qu’elle est peu traumatisée, du fait de la tension et du décollement  limités).

Le lifting cervico-facial peut être réalisé dès l’apparition des signes de vieillissement (relâchement des joues, du cou, dégradation des lignes du visage), très souvent à partir de 40 ou 45 ans.
Cette intervention peut être  associée à un autre geste de chirurgie esthétique du visage: chirurgie esthétique des paupières (blépharoplastie), correction de  l’affaissement  de la partie latérale du sourcil et correction de la patte d’oie (lifting temporal), ou correction de l’affaissement et des rides du front (lifting frontal conventionnel ou endoscopique).

Le lipofilling du visage

Le principe du lipofilling est de réaliser une véritable auto-greffe de cellules graisseuses par réinjection de la graisse du patient.

Les objectifs et les indications de cet intervention sont:

•    Le comblement et l’atténuation des rides ou sillons, notamment au niveau du visage, lors des premiers stades du vieillissement facial.

•    La restauration des volumes et des formes du visage : il peut s’agir de la restauration d’un visage émacié par le vieillissement.
•    Un complément lié à certains liftings cervico-faciaux pour améliorer l’harmonie du visage.

•    Secondairement, après un premier lifting, pour améliorer le galbe du tiers moyen de la face sans avoir recours à un nouveau lifting.

En réinjectant dans le visage la graisse prélevée par liposuccion, le lipofilling permet de combler les creux et de créer des volumes pour un effet repulpant rajeunissant. En offrant des résultats naturels, le lipofilling du visage rencontre un franc succès auprès des visages émaciés par le vieillissement et marqués par la fatigue.

Avant l’opération

– Un bilan pré-opératoire habituel est réalisé conformément aux prescriptions.
– Le médecin anesthésiste sera vu en consultation au plus tard 24 heures avant l’intervention.
– Aucun médicament contenant de l’aspirine ne devra être pris dans les 10 jours (3 semaines dans le cas d’un lifting cervico-facial) précédant l’intervention.
– L’intervention nécessite un arrêt complet du tabac au moins un mois avant l’intervention puis jusqu’à cicatrisation (en général 15 jours après l’intervention).

Déroulement de l’opération

Lifting cervico-facial

Le lifting cervico-facial peut être réalisé sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale approfondie par des tranquillisants administrés par voie intra-veineuse. Le choix entre ces différentes techniques sera le fruit d’une discussion entre vous, l’anesthésiste et le chirurgien.
Une hospitalisation de 24 à 48 heures est habituellement nécessaire.

En fonction du chirurgien, de l’importance des corrections à apporter et des gestes éventuellement associés, l’intervention peut durer de deux à quatre heures. 

Lifting cervico-facial

L’incision est en grande partie cachée dans les cheveux et au pourtour de l’oreille.
A partir des incisions, un décollement est fait sous la peau; son étendue dépend de chaque cas, notamment de l’importance du relâchement des tissus.

L’étape suivante est une remise en tension extrêmement précise et dosée du plan musculo-aponévrotique, afin de corriger l’affaissement, tout en conservant au visage son expression naturelle.
En cas de surcharge graisseuse localisée, une lipoaspiration ou lipectomie aux ciseaux est effectuée dans le même temps opératoire: elle peut agir sur le cou, le menton, les bajoues et les joues. Au contraraire, en cas de perte de volume, le lipofilling s’avérera efficace pour hamoniser le résultat final.
La peau redrapée naturellement vient épouser la forme créée par la mobilisation musculaire et la lipoaspiration. L’excédent cutané est enlevé, les sutures faites sans tension.

En fin d’intervention, la plupart des chirurgiens réalisent un pansement autour de la tête.
Le lifting chez l’homme comporte quelques particularités (peau plus épaisse, déplacement des zones pileuses, chevelure plus clairsemée masquant moins discrètement les cicatrices) dont le chirurgien vous fera part.

Le lipofilling du visage

L’opération est habituellement réalisée sous anesthésie locale approfondie par des tranquillisants administrés par voie intra-veineuse.
Le choix entre ces différentes techniques sera le fruit d’une discussion entre vous, le chirurgien et l’anesthésiste.
Cette chirurgie est le plus souvent réalisée en ambulatoire, l’entrée et la sortie se faisant le même jour. Il peut être indiqué de rester hospitalisé la nuit qui suit l’intervention. La durée de l’intervention est fonction de la quantité de graisse à réinjecter et du nombre de localisations à traiter. Elle peut varier de 30 minutes à 2 heures en cas de lipostructure isolée.

La première étape est un repérage précis des zones de prélèvement de la graisse, ainsi que des sites de réinjection.

On procède ensuite à une remise en tension extrêmement précise et dosée du plan musculo-aponévrotique, afin de corriger l’affaissement profond, tout en conservant au visage son expression naturelle.

Le prélèvement du tissu graisseux est effectué de façon atraumatique par une micro-incision cachée dans les plis naturels, à l’aide d’une très fine canule d’aspiration, dans une région discrète où il existait une réserve.
L’étape suivante est la centrifugation, qui sert à séparer les cellules graisseuses intactes (qui seront greffées), des éléments qui ne sont pas greffables.
La réinjection du tissu graisseux se fait à partir d’incisions de 1 mm à l’aide de micro-canules.
On procède ainsi à l’injection de micro-particules de graisse dans différents plans et selon des directions multiples et divergentes, afin d’augmenter la surface de contact entre les cellules implantées et les tissus receveurs, ce qui améliore la survie des cellules adipeuses greffées.

Lifting et Lipofilling Du Visage

Dans la mesure où il s’agit d’une véritable prise de greffes de cellules vivantes, et sous réserve que la technique soit bonne et la prise de greffe effective, les cellules ainsi greffées resteront vivantes au sein de l’organisme, ce qui fait de la technique de lipostructure une technique définitive puisque les cellules adipeuses ainsi greffées vivront aussi longtemps que les tissus qui se trouvent autour d’elles.

Après l’opération

Lifting cervico-facial:

– Les 10 premiers jours, il faut se reposer au maximum et éviter tout effort violent*.

Au cours de ces premiers jours, l’opéré(e) ne doit ni s’étonner ni s’inquiéter :
–    d’un œdème (gonflement) qui peut être plus accentué le deuxième jour que le premier,

–    d’ecchymoses (bleus) dans la région du cou et du menton,

–    d’une sensation de tension douloureuse ou désagréable, surtout en arrière des oreilles, et autour du cou.

– Ces ecchymoses et ces oedèmes disparaissent en moyenne dans les 2 semaines post-opératoires*.

– Au bout du premier mois, le gonflement a en général presque disparu. Mais il persiste une légère induration des zones décollées, plus palpable que visible.

– Les oreilles et les joues ne retrouvent leur sensibilité normale que quelques mois plus tard.

– Parfois, on peut observer, pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois après l’intervention, une sensation d’inconfort, de tension des tissus, de pesanteur un peu désagréable, qui finit par disparaître.

– Les cicatrices sont cachées en avant et en arrière par les cheveux. La seule zone légèrement visible, en avant du lobe de l’oreille, peut être temporairement masquée par la coiffure ou le maquillage.

Lipofilling du visage:

Elles concernent directement la (les) zone(s) injectée(s), mais peuvent aussi intéresser (les) zone(s) prélevée(s).
– Dans les suites opératoires, les douleurs sont en règle générale peu importantes.

– Un gonflement des tissus (œdème) apparaît pendant les 48 heures suivant l’intervention et mettra en général 5 à 15 jours à être totalement résorbé*.

– Des ecchymoses (bleus) apparaissent dans les premières heures au niveau des zones de réinjection graisseuses : elles se résorbent dans un délai de 10 à 20 jours après l’intervention*.

– Ainsi, si la récupération physique est habituellement rapide du fait du caractère léger et superficiel de l’intervention, il conviendra de bien tenir compte de l’importance de la gêne sociale entraînée par l’œdème et les ecchymoses, afin d’adapter sa vie familiale, professionnelle et sociale.

– Il convient de ne pas exposer au soleil ou aux U.V. les régions opérées avant 4 semaines au moins, ce qui ferait courir le risque de pigmentation définitive.

Complications envisageables

•    Un hématome pouvant nécessiter une évacuation rapide.
•    Une souffrance voire une  nécrose  cutanée  localisée, responsable d’un retard de cicatrisation (le risque en est très accru par l’intoxication tabagique).
•    L’infection  est exceptionnelle.
•    Des lésions nerveuses: la lésion d’une branche du nerf facial, susceptible d’entraîner une parésie, voire une paralysie faciale est exceptionnelle et les séquelles disparaissent le plus sou- vent en quelques mois. Plus rarement encore, peut survenir une paralysie du nerf spinal (nerf de l’élévation de l’épaule).
•    Des altérations de la sensibilité peuvent parfois persister, notamment à proximité des cicatrices autour des oreilles, même si la sensibilité redevient le plus souvent normale dans un délai de 3 à 12 mois.
•    Des cicatrices anormales, hypertrophiques voire chéloïdes, d’apparition et d’évolution imprévisibles, peuvent compromettre l’aspect esthétique du résultat et requièrent des traitements locaux spécifiques parfois prolongés.
Au total, il ne faut pas surévaluer les risques mais simple- ment prendre conscience qu’une intervention chirurgicale, même apparemment simple, comporte toujours une petite part d’aléas.
Le recours à un Chirurgien Plasticien qualifié vous assure que celui-ci a la formation et la compétence requises pour savoir éviter ces complications, ou les traiter efficacement le cas échéant.



*Disclamer: les résultats peuvent varier d’une personne à une autre selon la morphologie des patients.

Otoplastie
Rhinoplastie