Prothèse de la hanche2018-12-05T18:02:17+00:00

Prothèse De La Hanche

 

 

Une prothèse de hanche est surtout proposée aux personnes qui souffrent d’arthrose ou de polyarthrite rhumatoïde et qui ont généralement plus de 50 ans.

Elle peut aussi être mise en place suite à une nécrose de la tête fémorale ou à une fracture du col du fémur.

L’intervention est envisagée lorsque les douleurs deviennent importantes, lorsque les douleurs s’accompagnent d’une impossibilité à se déplacer normalement ou lorsque le traitement médicamenteux devient insuffisant.

Les objectifs de la prothèse totale de la hanche sont d’apaiser les douleurs, de redonner de la mobilité à l’articulation et de corriger les éventuelles déformations.

Prothèse de la hanche

Prothèse totale de la hanche: Cette opération nécessite une anesthésie générale ou péridurale, dure 1h30 en moyenne et nécessite 5 jours d’hospitalisation.

Pendant l’opération, le chirurgien va remplacer la tête du fémur par une demi-sphère (en métal ou en céramique) montée sur une tige et la cavité dans laquelle s’articule la tête du fémur (le cotyle) par une surface lisse (en plastique ou en métal recouvert de polyéthylène).

La prothèse se fixe dans le fémur soit par du ciment (il s’agit d’une résine acrylique qui va se solidifier en une dizaine de minutes), soit par compression si la qualité de l’os est bonne (chez les patients les plus jeunes).

Dans les fixations sans ciment on fait en sorte que l’os repousse directement sur et dans la prothèse, de façon à l’intégrer parfaitement à l’organisme.

– Dès le deuxième jour après l’opération, le patient peut s’asseoir sur une chaise.

– Les drains de redon (petits tuyaux positionnés sous la cicatrice pour aspirer le sang et éviter un hématome), sont retirés le troisième jour.

– La marche est débutée avec des béquilles le plus rapidement possible dans les jours qui suivent l’intervention pour éviter la survenue d’une phlébite (caillot de sang dans une veine de la jambe).

– Une rééducation est nécessaire, elle débute en hospitalisation et se poursuit dans un centre ou à domicile avec l’aide d’un masseur-kinésithérapeute pendant 2 à 4 semaines environ.

– Certaines règles de vie et de positionnement de la jambe sont à respecter surtout pendant les premiers mois pour éviter une luxation de la prothèse c’est-à-dire un déboîtement.

Disclamer: les résultats peuvent varier d’une personne à une autre selon la morphologie des patients.

La prothèse totale de la hanche coûte 5200 euros