Lifting mammaire 2018-04-18T17:32:16+00:00

Lifting mammaire Tunisie

Tarifs

Le lifting mammaire coûte  1800 euros

L’augmentation mammaire par prothèses + lifting mammaire coûte 2500 euros

L’augmentation mammaire par lipofilling + lifting mammaire coûte 2350 euros

Obtenir Un Devis Gratuit

Le lifting des seins ou lifting mammaire est proposé lorsque les seins perdent de leur tenue, souvent suite à des évènements comme le vieillissement, une grossesse ou une perte de poids.

L’intervention chirurgicale a pour but de remettre l’aréole et le mamelon en bonne position, de reconcentrer et d’élever la glande et de retirer l’excédent de peau afin d’obtenir deuxseins harmonieux, joliment galbés et ascensionnés.

Avant l’opération

– Un bilan pré-opératoire habituel est réalisé conformément aux prescriptions ainsi qu’une mammographie et une échographie mammaire.
– Le médecin anesthésiste sera vu en consultation au plus tard 24 heures avant l’intervention.
– Aucun médicament contenant de l’aspirine ne devra être pris dans les 10 jours précédant l’intervention.
– L’intervention nécessite un arrêt complet du tabac au moins un mois avant l’intervention puis jusqu’à cicatrisation (en général 15 jours après l’intervention).

Déroulement de l’opération

Le lifting mammaire dure généralement entre 1h30 et 3h selon les différents cas et nécessite une anesthésie générale ainsi qu’1 ou 2 jours d’hospitalisation.

L’intervention permet de remonter et de galber la poitrine en intervenant sur la peau et la glande, qui est alors repositionnée et concentrée. L’excédent de peau est retiré pour obtenir une enveloppe cutanéeadaptée. Le sein prend donc un bel aspect plus ferme et soutenu. L’aréole et le mamelon sont alors replacés plus haut.

Illustration de la chirurgie esthétique de Lifting mammaire
Lifting mammaire

Les cicatrices laissées par l’opération sont dues à la suture des pourtours de la peau qui a été incisée. Lorsque la ptose est plus sérieuse, la cicatrice prend l’aspect d’un T inversé. On peut la décomposer de la manière suivante : une cicatrice située tout autour de l’aréole, au niveau de la démarcation de couleur de la peau ; une cicatrice verticale partant du bas de l’aréole et descendant jusqu’au pli du sein ; et une cicatrice horizontale (proportionnelle à la ptose opérée) quasiment invisible dans le pli du sein.

Après l’opération

– À la fin de l’opération, les seins sont fermement maintenus.

– Après l’intervention, peu de douleurs se font ressentir, de simples antalgiques suffisent à les atténuer.

– Les symptômes les plus courants sont : l’apparition d’un œdème des seins (gonflement) et d’ecchymoses (bleus), ainsi qu’une difficulté à lever les bras.

– Un à deux jours après l’opération, le pansement initial est retiré au profit d’un bandage plus léger et plus souple, tel un bustier flexible prenant la forme des courbes du corps.

– Il est recommandé de porter un soutien-gorge de contention pendant un mois après l’intervention, 24h/24.

– Pour cette intervention, 7 à 10 jours d’arrêt de travail et de repos sont conseillés, et toute activité sportive doit être interrompue pendant un ou deux mois*.

– Il faut seulement patienter le temps imparti pour que les cicatrices s’estompent et veiller à respecter scrupuleusement les consignes de surveillance.

– L’opération ne modifie ni la sensibilité ni le naturel des seins qui continuent, entre autres, de réagir en cas de modification hormonale ou de variation de poids.

Complications envisageables:

Concernant l’anesthésie : la patiente est informée des risques lors de la consultation avec le médecin anesthésiste. Il arrive que l’organisme réagisse de manière inattendue et difficilement contrôlable à l’anesthésie. Les risques sont toutefois quasiment négligeables si l’on fait appel à un anesthésiste réellement compétent et habitué à pratiquer en chirurgie.
Il faut garder à l’esprit que ces deux dernières décennies, les produits, les techniques et les procédés utilisés en anesthésie ont vraiment progressé.

Concernant l’acte chirurgical: les risques restent faibles (mais pas nuls) si le choix d’un chirurgien plasticien est fait prudemment et sérieusement en fonction de ses compétences pour pratiquer une telle intervention.
Les complications suite à une chirurgie de la ptose mammaire, réalisée dans les règles de l’art, restent toutefois des cas isolés. La plupart des opérations se déroulent à merveille et les résultats enchantent pleinement les patientes.

– Une infection, nécessitant la prise d’antibiotiques, voire un drainage chirurgical. 
– Un hématome, requérant un geste d’évacuation. 
– Une cicatrisation trop longue, prolongeant la phase post-opératoire. 
– Une partie de peau nécrosée, allongeant le temps de cicatrisation : fait très rare, grâce aux nouvelles techniques, risques accrus par le tabagisme. 
– Une désensibilisation partielle, notamment au niveau du mamelon : il faut attendre en général 6 à 18 mois pour retrouver une sensibilité totale. 
– Des cicatrices évoluant de manière inattendue vers un aspect hypertrophique, ou même chéloïde, perturbant le bon résultat esthétique et nécessitant de longs traitements au niveau local. 


*Disclamer: les résultats peuvent varier d’une personne à une autre selon la morphologie des patients.

Augmentation mammaire
Réduction mammaire