Liposuccion 2018-01-10T11:01:33+00:00

Tarifs

La liposuccion sur une petite zone (double menton) coûte 1500 euros

La liposuccion sur une zone (par exemple: ventre) coûte 1650 euros

La liposuccion sur 3 zones et plus coûte 1800 euros

La liposuccion sur 5 zones et plus coûte  1950 euros

Obtenir Un Devis Gratuit

La  liposuccion, aussi appelée lipoaspiration, est l’intervention de chirurgie esthétique la plus pratiquée en Tunisie et dans le monde. Elle est destinée à supprimer définitivement lagraisse accumulée dans certaines régions du corps en l’aspirant grâce à des canules en mousse. Il faut savoir que la liposuccion n’est pas un remède à l’obésité, il s’agit d’une alternative à l’amincissement et qui ne peut être pratiquée qu’à des endroits bien précis et pour lesquels l’exercice physique ou les régimes sont inopérants.

La liposuccion se pratique sur une ou plusieurs parties du corps: le menton, les bras, le ventre, les poignées d’amour, le dos, les cuisses, les hanches, la culotte de cheval, les fesses, les mollets, les chevilles et les genoux.

Avant l’opération

– Eviter la prise d’aspirine et d’anti-inflammatoires pendant les 10 jours qui précèdent l’intervention.

– Pour les patientes prenant la pilule, l’arrêt de pilule le mois de l’opération est recommandé.

– L’intervention nécessite un arrêt complet du  tabac  au moins un mois avant l’intervention puis jusqu’à cicatrisation (en général 15 jours après l’intervention). La cigarette électronique doit être considérée de la même manière. 

Déroulement de l’opération 

La durée de l’intervention est fonction de la quantité de graisse à extraire et du nombre de localisations à traiter. Elle peut varier de 20 minutes à 3 heures (en moyenne 1 à 2 heures).

La durée de l’hospitalisation est fonction de la quantité de graisse extraite. Elle peut être courte, de l’ordre de quelques heures pour de petites lipoaspirations (lorsqu’on a eu recours à une anesthésie locale). Elle sera de 1 ou 2 jours en cas de lipoaspiration plus importante (réalisée sous anesthésie générale).

Grâce à de très fines canules (5 millimètres au maximum), le chirurgien procède à l’aspiration des excès de graisse afin de remodeler la silhouette. Les incisions sont minuscules et cachées dans les plis naturels, ce qui permet de bien dissimuler des cicatrices.

La quantité de graisse extraite devra bien sûr être adaptée à la qualité de la peau sus-jacente qui constitue l’un des facteurs déterminant pour la qualité du résultat. 
En fin d’intervention une compression modelante visant à limiter l’ œdème  post opératoire est réalisée le plus souvent à l’aide d’un panty adapté ou de bandes élastiques.

Après l’opération

– Le temps nécessaire pour récupérer et se remettre d’une lipoaspiration est proportionnel à la quantité de graisse extraite

– Dans les suites opératoires, des ecchymoses (bleus) et un œdème (gonflement) apparaissent au niveau des régions traitées.

– L’intervention nécessite un arrêt complet du tabac jusqu’à cicatrisation (en général 15 jours après l’intervention). La cigarette électronique doit être considérée de la même manière.

– Les douleurs sont variables, mais elles sont en règle générale peu importantes, à type de courbatures, grâce à l’utilisation des canules très fines. Elles sont généralement très supportables avec des calmants simples.

– Il n’y a pas de modification nette de l’aspect au cours des 2 à 3 premières semaines, dans la mesure où il existe au début un gonflement post-opératoire des tissus opérés (œdème).

– C’est seulement au bout de 3 semaines, et après la résorption de cet œdème, que le résultat commencera à apparaître. La peau mettra environ 3 à 6 mois pour se rétracter complètement sur les nouveaux galbes et se réadapter à la nouvelle silhouette.

– Une activité normale pourra être reprise 2 à 10 jours après l’intervention, là aussi en fonction de l’importance de la lipoaspiration et du type d’activité professionnelle.

– Le port du panty doit se faire pendant le mois qui suit l’opération jour et nuit. Vous pouvez bien sur l’enlevez pour prendre une douche ou faire une toilette et le remettre aussitôt après.

– Les douches sont permises la première semaine après l’opération après avis de votre chirurgien.

– Les bains et la piscine sont à proscrire pendant 3 semaines (jusqu’à la cicatrisation complète).

– Un arrêt de sport de un mois doit être observé.

– Éviter l’exposition des zones opérées au soleil jusqu’à la disparition définitive des bleus (entre 2 et 3 semaines).

– Un drainage lymphatique permet d’accélérer la disparition des gonflements. Il est pratiqué au plutôt le 5ème jour après l’opération par un kinésithérapeute qualifié. Le rythme est de 3 séances par semaine pendant 2 semaines

– Le LPG (CELLU M6) est un bon complément à la liposuccion. Il permet d’affiner le résultat et de traiter la cellulite souvent associée. Il est conseillé à raison de 3 séances par semaine pendant 4 semaines à partir du 1er mois qui suit l’opération.

– Des études scientifiques récentes ont mis en évidence le fait que le corps a tendance à restituer rapidement le volume de graisse enlevé par la liposuccion et ceci dans la première année qui suit l’opération (surtout les premiers 6 mois). Cette graisse a tendance à se localiser dans les parties du corps non touchées par la liposuccion et surtout à l’intérieur de l’abdomen. C’est pour cette raison qu’il est vivement conseillé de  surveiller son alimentation  et surtout faire de l’ exercice régulièrement  (40 minutes 3 fois par semaine) durant la première année qui suit l’opération. 

Complications envisageables 

– En ce qui concerne l’anesthésie: lors de la consultation, le médecin anesthésiste informera lui-même le patient des risques anesthésiques. Le fait d’avoir recours à un Anesthésiste parfaitement compétent, exerçant dans un contexte réellement chirurgical (salle de réveil, possibilité de réanimation) fait que les risques encourus sont devenus statistiquement très faibles.
Il faut savoir, en effet, que les techniques, les produits anesthésiques et les méthodes de surveillance ont fait d’immenses progrès ces trente dernières années, offrant une sécurité optimale, surtout quand l’intervention est réalisée en dehors de l’urgence et chez une personne en bonne santé.

– En ce qui concerne le geste chirurgical: en choisissant un Chirurgien Plasticien qualifié et compétent, formé à ce type d’intervention, vous limitez au maximum ces risques, sans toutefois les supprimer complètement.
Les vraies complications sont exceptionnelles après une lipoaspiration de qualité: une grande rigueur dans le choix de l’indication et la réalisation chirurgicale doit assurer en pratique une prévention efficace et réelle.

– Pour être complet, il faut cependant citer, malgré leur grande rareté habituelle :
•    Les accidents thrombo-emboliques: le port de bas anti-thrombose, le lever précoce et un éventuel traitement anti-coagulant contribuent à réduire ce risque.
•    Les saignements sont rarement sérieux, sauf trouble de la coagulation associé ou prise de médicaments favorisant le saignement.

•    Hématome et épanchement lymphatique apparaissent exceptionnellement au décours d’une lipoaspiration correctement réalisée.
•    De même, les nécroses cutanées localisées, qui allongent le délai de cicatrisation et peuvent laisser des cicatrices, ne devraient plus être observées.
•    L’infection en fait rarissime dans ce type de chirurgie dite«fermée» peut être prévenue par la prescription d’un traitement antibiotique prophylactique.

•   Des altérations de la sensibilité peuvent parfois persister sur les zones traitées, elle redevient le plus souvent normale dans un délai de 3 à 12 mois. 


Disclamer: les résultats peuvent varier d’une personne à une autre selon la morphologie des patients. 

Lifting Cuisses
Abdominoplastie