• Hotline: + 33 (0)1 87 64 13 99 / +44 (0) 20 38 85 06 59 / +1 438-797-0207

  • Adresse : Les Berges du Lac, Tunis 1053, Tunisie

  • Lundi - Vendredi: 8:00 - 17:00

Cloison nasale déviée

    L’intérieur du nez se divise en deux fosses nasales qui sont séparées par un cartilage dit la « cloison nasale ».

    En réalité, cette dernière n’est jamais vraiment rectiligne, mais elle présente toujours une déviation qui serait plus ou moins importante.

    Les causes d’une cloison nasale déviée s’expliquent par une malformation qui peut apparaître dès la naissance ou pendant la croissance, ou aussi un traumatisme du nez après un impact ou un choc.

    En France, 80 % des citoyens souffrent d’une cloison nasale déviée dont seules les déformations importantes sont responsables d’une obstruction nasale.

    Cloison nasale déviée, c’est quoi ?

    Le « septum nasal » consiste en une déformation de la paroi intérieure du nez.

    Située entre les deux narines, la cloison nasale est très rarement rectiligne et peut se révéler plus ou moins déviée et parfois gênante. Elle est susceptible d’affecter le cartilage ou les os du nez, voire les deux à la fois.

    Les symptômes d’une cloison nasale déviée se manifestent d’une obstruction complètement de l’un des deux côtés du nez.

    Pour en finir avec une cloison nasale déviée, la solution consiste à réaliser une intervention de septoplastie pour libérer la fosse nasale et éliminer ce qui bloque.

    Les conséquences d’une cloison nasale déviée

    Le plus souvent, une cloison nasale déviée est responsable d’une obstruction nasale unilatérale plus ou moins gênante voire extrêmement gênante.

    Sachant qu’elle consiste en une gêne de nature fonctionnelle qui n’engendre aucunement un problème de santé.

    Toutefois, lorsqu’un homme ou une femme souffre d’un éperon: une déviation assez aiguë au niveau de la cloison nasale, elle peut appuyer sur l’entrée des sinus maxillaires et causer des sinusites. En effet, le sinus ne peut plus s’aérer correctement et alors la cloison nasale déviée est à l’origine des maux de tête.

    La cloison nasale déviée peut également être impliquée dans le ronflement.

    Elle est aussi responsable de la provocation d’un écoulement turbulent de l’air susceptible de faire vibrer les muqueuses pharyngées.

    Un tel ronflement se réfère le plus souvent et en premier lieu à un voile du palais hypotonique et long.

    Cependant, lorsque le redressement de la cloison nasale permet d’obtenir une perméabilité plus laminaire des fosses nasales et qu’il vibre moins, le ronflement peut toujours être visible.

    Cloison nasale déviée, que faire ? Traitement de la cloison nasale déviée

    Dans cette optique, la notion de « septoplastie » se réfère à une opération de chirurgie réparatrice qui permet de corriger une cloison nasale déviée.

    Qu’est-ce que la septoplastie ?

    La septoplastie est une opération réparatrice permettant de corriger une déviation de la cloison nasale.

    Elle consiste à remodeler et/ou éliminer partiellement les parties déformées sur la cloison nasale pour la redresser.

    La septoplastie est parfois associée à une turbinoplastie qui permet d’éliminer une petite partie du cornet: une formation osseuse recouverte de muqueuse qui serait également responsable d’une obstruction nasale.

    Face à une importante déviation nasale, l’opération de cloison nasale déviée  est associée à une rhinoplastie qui permet une amélioration de l’apparence esthétique du nez lors du même temps opératoire. Il s’agit d’une intervention de rhinoseptoplastie. Une opération de cloison nasale déviée peut être prise en charge par la sécurité sociale vu que c’est une opération fonctionnelle. 

    Quand réaliser une opération de septoplastie ?

    L’opération d’une cloison nasale déviée est appelée la septoplastie. La septoplastie est préconisée pour un homme qui souffre d’une déviation de la cloison nasale.

    En effet, les statistiques montrent que près de 80% des adultes présentent un certain degré de déviation de la cloison nasale, mais qui sont le plus souvent sans conséquence.

    La septoplastie est indiquée pour les patients afin d’ améliorer la respiration nasale. Cette intervention est  très efficace s’il n’y a pas une autre maladie responsable de ce malaise.

    Toutefois, ce défaut fonctionnel du nez entraîne des complications de nature médicale et/ou d’ordre esthétique :

    Une obstruction nasale peut occasionner des problèmes respiratoires, un ronflement ou des apnées du sommeil, ainsi que des infections des sinus, des douleurs des oreilles ou des migraines.

    Une cloison nasale déviée englobe une gêne esthétique associée à une déformation externe du nez.

    Déroulement de l’opération de septoplastie

    *Consultation préopératoire

    Pendant cette première consultation, le patient va exprimer sa demande qu’elle soit liée à l’esthétique de son nez ou une gêne de respiration, voire les deux à la fois.

    Pendant ce RDV, le chirurgien esthétique fixe le projet opératoire en vertu des résultats d’un examen clinique préopératoire et un scanner lorsque la déviation de la cloison nasale est réellement suspectée.

    Une série de photographies est également effectuée pour la joindre à votre dossier médical.

    Le chirurgien esthétique explique à la patiente la procédure de correction la plus appropriée à ses propres indications et lui communique les informations utiles sur le déroulement de son intervention.

    *Opération de septoplastie

    En pratique, la chirurgie de septoplastie se déroule en règle générale à travers les voies naturelles: les voies nasales.

    Le chirurgien esthétique procède par réaliser des des incisions endosanale. Aucune cicatrice n’est donc visible.

    Toutefois et particulièrement lorsque les déviations sont complexes, il réalise une incision cutanée. Elle est minime et se situe sur la base du nez.

    Ensuite, une mèche imbibée de xylocaine naphazoline est introduite au niveau des fosses nasales afin de rétracter la muqueuse nasale.

    C’est sur cette zone du nez qu’il décolle soigneusement la muqueuse pour d’atteindre la structure cartilagineuse de la cloison et effectue un remodelage de la cloison nasale par rabotage et, peut parfois réaliser une ablation des petites excroissances osseuses ou cartilagineuses responsables de la déviation à traiter.

    Lorsque la cloison est droite, le chirurgien esthétique place sur chaque fosse nasale une languette de silicone pour  maintenir la cloison nasale en bonne position. Il est opportun d’adhérer la muqueuse à la cloison nasale et favoriser donc la cicatrisation.

    L’opération de septoplastie peut durer entre 30 et 90 minutes et se déroule sous anesthésie générale et actuellement de plus en plus souvent sous endoscopie lors d’un séjour en clinique de 24 à 72 heures.

    Convalescence après traitement de la cloison nasale déviée

    *Les suites opératoires

    Pendant les premiers temps, il est fréquent d’observer un saignement post-opératoire qui reste rarement important.

    En réalité, la chirurgie de la déviation de la cloison nasale est peu douloureuse.

    Durant la première journée, vous aurez un pansement dans le nez. Donc la respiration sera par la bouche.

    Pendant les premières semaines qui suivent cette intervention, le nez présente le plus souvent des ecchymoses et reste gonflé ainsi qu’une certaine gêne respiratoire.

    Parfois, le patient peut souffrir d’un larmoiement passager à cause d’une irritation des voies lacrymales, un trouble de la sensibilité des dents au niveau de la mâchoire supérieure. Toutefois, elle n’est que temporaire.

    Il est vivement conseillé de nettoyer régulièrement le nez pour éviter la stagnation des sécrétions sur le nez.

    Quant à la languette de silicone, elles sont retirées au bout de 8 à 10 jours après l’intervention.

    Tout au long du premier mois, il est conseillé que le patient limite l’exercice des activités sportives.

    *Complications possibles

    S’agissant des risques liés au geste chirurgical de la septoplastie, il s’agit en règle générale des complications secondaires :

    Une perforation séquellaire de la cloison qui peut parfois entraîner des sifflements pendant la respiration, une formation de croûtes ou de minimes hémorragies.

    Des adhérences cicatricielles qui peuvent parfois être responsables d’une obstruction nasale persistante.

    Une déformation au niveau de la pointe du nez peut parfois justifier une reprise chirurgicale.

    Il faut souligner que d’autres complications plus graves peuvent être visibles mais qui demeurent très rares.

    Exceptionnellement, il peut s’agir d’une complication infectieuse grave comme une méningite ou un abcès par une fuite la de liquide céphalo-rachidien.

    Des troubles de l’odorat.

    Une fistule bucco-nasale.

    Traitement de la cloison nasale déviée, quand le résultat est définitif ?

    En matière d’amélioration de la respiration, le résultat de la septoplastie est stable au bout de 3 à 6 mois, le temps nécessaire au gonflement des muqueuses nasales pour se résorber complètement.

    La chirurgie de traitement de déviation de la cloison nasale rendra la respiration plus facilitée.

    Quant à l’effet esthétique de cette intervention, le nez commence à retrouver progressivement son apparence dès la première semaine après l’opération, tandis que le confort nasal et les bénéfices sont définitivement obtenus au bout de 12 mois.

    Seule une légère déviation résiduelle peut parfois persister alors que l’amélioration demeure toujours très significative.

    3.8/5 - (9 votes)